JA 2021 à Mulhouse

Exposition Frugalité créative – Weniger ist genug

Un projet franco-allemand sur l’architecture frugale

​À l’origine du projet

Dominique Gauzin-Müller (architecte et écrivaine), Alain Bornarel (ingénieur) et Philippe Madec (architecte et urbaniste) lancent en janvier 2018 le « Manifeste pour une frugalité heureuse et créative ». L’idée est née du constat que le secteur du bâtiment consomme environ 40 % de l’énergie et des autres ressources naturelles, et il est responsable d’environ 40 % des émissions de CO2 et de la production de 40 % des déchets. Conscients de l’insoutenabilité de ce modèle sur une planète finie, ces pionniers de l’architecture ecoresponsable plaident pour une frugalité dans la surface bâtie, l’énergie, les matériaux et la technicité. Plus de 12 000 professionnels et membres de la société civile ont signé le Manifeste.

En mai 2019, le Bund Deutscher Architekten (BDA) publie un texte au contenu assez proche intitulé « Das Haus der Erde – Positionen für eine klimagerechte Architektur in Stadt und Land » (La Maison de la Terre – Positions pour une architecture ecoresponsable en ville et à la campagne).

Un objectif ambitieux

L’objectif commun est une architecture plus respectueuse des ressources naturelles, qui renoue avec l’enseignement des constructions vernaculaires et cherche un équilibre entre tradition et modernité.

Dans cet esprit, l’Institut français de Stuttgart en coopération avec le Centre Culturel franco-allemand de Karlsruhe ont donné vie à l’exposition itinérante « Frugalité créative – Weniger ist genug ». Soutenu par la Fondation du Bade-Wurtemberg et le Fonds citoyen franco-allemand, ce projet transfrontalier vise à instaurer un échange franco-allemand en confrontant les positions des professionnels à travers des exemples d’architecture frugale réalisés des deux côtés du Rhin. En effet, les commissaires Dominique Gauzin-Müller et Kyra Bullert ont choisi 20 projets d’architecture dans le Grand Est et 15 dans l’espace germanophone (Baden Württemberg en Allemagne, Vorarlberg en Autriche et Suisse alémanique).

Une exposition bilingue et itinérante

L’exposition bilingue a été inaugurée le 15 mars 2021 dans la galerie du BDA à Stuttgart. Elle arrivera le 3 juillet à Karlsruhe à la Hochschule für Gestaltung / Haute école des arts appliqués puis dans toute la région française du Grand Est, où elle sera accueillie par les trois Maisons de l’architecture : la Maison de l’architecture de Lorraine à Nancy, la Maison de l’architecture de Champagne-Ardenne à Châlons-en-Champagne et la Maison européenne de l’architecture – Rhin supérieur dans le cadre de ses Journées de l’architecture au KMØ à Mulhouse. Dans chaque lieu de son itinérance, l’exposition sera accompagnée de conférences, de tables-rondes, d’ateliers et d’excursions.

Pour les Journées de l’architecture 2021, l’exposition sera à visiter au KMØ à Mulhouse du 15 octobre au 15 novembre 2021 avec un vernissage et une conférence de lancement de Philippe Madec prévus le 15 octobre 2021. Des ateliers seront proposés en partenariat avec Motoco pour s’initier à la construction avec des matériaux naturels (bois, paille, pierre etc.) et ainsi sensibiliser les professionnels et le grand public à la thématique.

Le contexte

Faire appel aux ressources régionales et s’inspirer de techniques de construction traditionnelles est une stratégie qui prend de l’ampleur dans l’architecture contemporaine. En Allemagne, et plus encore en France, de plus en plus de bâtiments sont réalisés selon le principe de « frugalité » : une réduction de l’usage du sol, des matières premières et de l’énergie. Des circuits d’approvisionnement courts et le choix de matériaux régionaux permettent de minimiser coûts et émissions nocives tout en créant des emplois locaux.

Construire avec des bottes de paille ? Les sceptiques sont encore nombreux, mais des centaines d’équipements publics d’envergure et des logements sociaux construits en France au cours de la dernière décennie sont isolés avec cet abondant coproduit de l’agriculture.

Le « Manifeste pour une frugalité heureuse et créative » est le point de départ du projet. Il appelle à une intelligence collective, car « la frugalité refuse l’hégémonie de la vision techniciste du bâtiment et maintient l’implication des occupants. Ce n’est pas le bâtiment qui est intelligent, ce sont ses habitants » écrivent les trois co-auteurs dans leur texte militant, déjà signé par plus de 12 000 personnes à travers le monde (www.frugalite.org).

Exposition Frugalité créative -Weniger ist genug, BDA Stuttgart
Exposition Frugalité créative -Weniger ist genug, BDA Stuttgart

Les commissaires

Dominique Gauzin-Müller

Cette architecte française, qui vit à Stuttgart depuis 1986, a publié 19 livres, dont L‘architecture écologique (Moniteur 2001), traduit en huit langues. Rédactrice en chef du magazine EcologiK/EK de 2007 à 2016, elle dirige depuis la collection Transition écologique aux éditions MUSEO. Professeure honoraire de la chaire UNESCO „Architectures de terre, cultures constructives et développement durable“, elle enseigne à l‘École d‘architecture de Strasbourg et dans plusieurs universités internationales (Marrakech, Linz, ETH Zurich). Elle a organisé le TERRA Award, premier prix mondial des architectures contemporaines en terre crue, qui a fait l’objet d’un livre et d’une exposition itinérante présentée à l‘ifa-Galerie de Stuttgart en automne 2018. Elle a coordonné ensuite le FIBRA Award, premier prix mondial des architectures contemporaines en fibres végétales.

Kyra Bullert

Kyra Bullert a étudié l‘architecture à Stuttgart et Paris. Elle est actuellement professeure associée à la Faculté d‘architecture et d‘urbanisme de l‘Université de Stuttgart, Institut für Raumkonzeptionen und Grundlagen des Entwerfens. En plus de ses activités d‘enseignement, elle possède une agence à Stuttgart et a réalisé de nombreux projets, dont l’aménagement du nouveau Consulat général de France / Institut français de Stuttgart. En tant que membre du conseil consultatif de la galerie des architectes du Weissenhof (Stuttgart), elle a assuré le commissariat d‘expositions sur la perception physiologique de l‘espace (Philippe Rahm), sur les projets de transformation des grands ensembles de l‘après-guerre (Druot, Lacaton & Vassal) et sur les projets d‘une jeune génération émergente d‘architectes français (NP2F).

Pour en savoir plus, visitez le site officiel de l’exposition itinérante Frugalité créative – Weniger ist genug!

Nos partenaires

w