Les temps forts

Eduardo Souto de Moura

Eduardo Souto de Moura : Je construis toujours des murs

Qu’il s’agisse de la construction de maisons individuelles ou de grands projets tels que des stades de foot ou des barrages – le mur, aux yeux d’Eduardo Souto de Moura, est l’élément central et la pierre le matériau primordial. Prisant le marbre ou le granit pour leur caractère naturel, Eduardo Souto de Moura a également recours au béton et à la pierre artificielle pour donner corps à ses concepts formels. Lors de la soirée de clôture de nos JA 2019, le 31 octobre 2019 à l’Oberrheinhalle Offenburg, nous aurons le plaisir de l’entendre.

„Je construis toujours des murs. Il m’est difficile de construire tout simplement une maison.  Il me faut un centre – que ce soit une pierre ou un arbre. Mais je n’arrive pas à construire une maison toute seule parce que j’ai toujours vécu avec des limites. Je ne sais pas si c’est dû à un besoin de me sentir en sécurité ou si c’est autre chose.“

Eduardo Souto de Moura

 

En vidéos…

 

 

Je m’inscris à la conférence

 

…en un coup d’oeil

Eduardo Souto de Moura est né en 1952 à Porto, ville où il est également professeur à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts.

En 2011, il obtient le prix Pritzker, considéré comme le prix Nobel dans le domaine de l’architecture. Le jury du prix d’architecture le plus important relève que son style « possède la faculté unique de combiner des caractéristiques apparemment contradictoires : puissance et modestie, flamboyance et subtilité, une autorité publique audacieuse et un sens de l’intimité ».

 

Simplicité

Les édifices de Souto de Moura se caractérisent par la sobriété de leur style. L’architecte portugais, tendant à la simplicité voire au minimalisme, travaille à une traduction contemporaine de traditions architecturales et constructives portugaises. Pour lui, il est important de préserver ce patrimoine et de s’en enrichir pour les ferments d’avenir qu’il propose.
Souto de Moura a été marqué par la tradition du modernisme et par l’oeuvre de l’architecte allemand du Bauhaus Mies van der Rohe.

 

Murs et patios

Dans ses travaux architecturaux, Souto de Moura pose de nombreuses questions sur les ouvertures opérées dans les murs, qu’il s’agisse de fenêtres ou de portes. Au fil de sa carrière d’architecte, il prévoit des fenêtres de taille de plus en plus réduite, se rapprochant ainsi davantage de celles d’édifices traditionnels telles l’on peut les identifier au Portugal.

La création de sensations de confort, d’intimité est fondamentale pour Souto de Moura qui aime surtout à construire des maisons proposant patios et cours intérieures. Ces espaces, dépourvus de toit, constituent un filtre, une transition entre intimité et champ public.

De grands projets et des maisons individuelles


C’est le stade de football de Braga au Portugal, conçu à l’occasion de l’Euro 2004, qui a contribué à faire connaître Edouardo Souto de Moura. Ce stade, pour partie construit dans la roche, est doté d’un toit permettant d’attirer la lumière naturelle vers la pelouse. Parmi les réalisations de l’architecte on trouvera également la Maison du cinéma imaginée pour le cinéaste Manoel de Oliveira ainsi que le Musée Paula Rêgo qui abrite les oeuvres de l’artiste Paula Rêgo. Ce dernier se caractérise par une façade quasiment dépourvue de fenêtres et par une forme pyramidale provoquant une vive impression de monumentalité.

En outre, Eduardo Souto de Moura a été désigné pour réaliser la nouvelle scène nationale de Clermont-Ferrand, qui sera très prochainement livrée. A côté de ces grands projets, Eduardo Souto de Moura continue de concevoir ces maisons individuelles qui ont contribué à sa popularité, notamment au début de sa carrière. Car aux yeux du lauréat du prix Pritzker, l’architecture est avant tout du travail créatif à destination des particuliers ; l’histoire de la maison étant pour lui indissociable de celle de l’architecture.

 

L’architecture comme réponse à la crise

 

Dans sa création architecturale, Eduardo Souto de Moura réagit aussi à des situations de crise. C’est ainsi qu’il a vu la chute de la dictature portugaise comme une opportunité de construire un nouveau pays. Pour réagir à la crise de l’euro qui a fortement touché le Portugal, il serait également question de développer une nouvelle façon de bâtir.

 

Réalisations

  • Stade de football de Braga, Portugal
  • Maison du cinéma pour le cinéaste Manoel de Oliveira, Portugal
  • Musée Paula Rêgo, Portugal
  • Scène nationale de Clermont-Ferrand, France

 

Distinctions

  • Prix Pritzker 2011
  • Prix Wolf (2013) dont cinq distinctions sont décernées chaque année pour des réalisations dans l’intérêt de l’humanité

w